Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

Réécrire le passé colonial : enjeux contemporains des collections de musée

  • Benoît de L'Estoile, directeur de recherche au CNRS ( CMH )

    Cet enseignant est référent pour cette UE

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

Lundi de 15 h à 18 h (salle 236, bât. Jaurès, ENS, 29 rue d'Ulm 75005 Paris), les 19 novembre, 10 décembre 2018, 7 janvier, 11 février, 11 mars, 8 avril, 13 mai, et 17 juin 2019

Enseignants responsables du séminaire : Felicity Bodenstein (postdoctorante Technische Universität, Berlin), Damiana Otoiu (maître de conférences à l'Université de Bucarest), Dominique Poulot (professeur à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Laurella Rincon (conservatrice du patrimoine au ministère de la Culture/École normale supérieure), Anna Seiderer (maître de conférences à l'Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis), Margareta Von Oswald (doctorante à l'EHESS) et Nathan Schlanger (professeur à l'École nationale des Chartes).

Ce séminaire examine les formes de réécriture, de renégociation et de réappropriation contemporaines des collections constituées entre la fin du XIXe et la première moitié du XXe siècle, sur le continent africain, et qui sont depuis lors conservées dans des institutions muséales. Ces collections, souvent perçues comme des butins de guerre et comme le reflet de pratiques savantes remises en cause depuis, génèrent aujourd’hui de vives tensions et suscitent des questionnements d’ordre épistémologique, politique et social. Il s’agit d’examiner les enjeux dont le passé colonial est investi aujourd’hui dans le champ des pratiques sociales, scientifiques, muséales et artistiques. L’invitation de chercheurs et de praticiens (commissaires d’expositions, professionnels des musées, artistes) permet d’aborder ces pratiques et ces processus dans une perspective pluridisciplinaire, ouvrant le dialogue sur les défis et les potentialités que ces objets et ces documents offrent à la recherche aujourd’hui.

Ce séminaire peut être validé par des doctorants et des étudiants en M2 des établissements d’enseignement français associés au projet : École des Hautes Études en Sciences Sociales de Paris, l’École normale supérieure, l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, l’Université Paris 8 Vincennes Saint Denis. Il est également ouvert aux auditeurs libres.

Ce séminaire est proposé en lien avec l’atelier de recherche « Le musée comme terrain : stratifications des héritages coloniaux » pour doctorants.

Le séminaire s’inscrit dans l’axe « Anthropologie des héritages coloniaux » du Centre Maurice-Halbwachs. D’autres institutions et projets sont associées au séminaire : le Département d'histoire de l'art de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, le Département d’Arts plastiques de l’Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis, le Département de sciences sociales de l’ENS, Humboldt-Universität zu Berlin (The Centre for Anthropological Research on Museums and Heritage), l’Université Paris Lumières pour le projet Glissements de terrain. Les collections muséales réinvesties par le champ de l’art contemporain (2017-2018) et l’axe de recherche « Processus de patrimonialisation, usages et mises en musée du passé » du Centre régional francophone de recherches avancées en sciences sociales, Université de Bucarest.

Lundi 19 novembre 2019 : la première séance a pour thème “FIND THE LESS GOOD IDEA” et consistera en trois interventions – performances

  • Un extrait de la performance de Nhlanhla Mahlangu intitulée “Chant"
  • Un extrait de la performance "Pan Troglodyte" de Jane Taylor (curatrice) et Tony Miyambo (acteur)
  • Finalement, une intervention de l’artiste Bronwyn Lace (directrice du Center for the Less Good Idea) portant sur “Chasing the Less Good Idea”
La séance sera introduite par les organisatrices de la séance : Damiana Otoiu (Université de Bucarest) et Anna Seiderer (Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis) et la discussion sera modérée par Alexander Schellow (artiste, Berlin).


Lundi 10 décembre 2019 : la deuxième séance a pour thème “Archives sonores et cinématographiques dans le cadre des proccesus de rénovation muséale (en France et Belgique)” et consistera en deux interventions :
  • Rémy Jadinon, AfricaMuseum de Tervuren : Collections anciennes pour perspectives contemporaines : les défis d’une rénovation muséale
  • Damien Mottier, Université Paris Nanterre : Exposer le cinéma ethnographique.
Réflexions sur un travail en cours autour d'un film du musée Albert-Kahn : Le Dahomey religieux 1930.
  • La séance sera introduite et modérée par les organisatrices de la séance : Damiana Otoiu (Université de Bucarest) et Anna Seiderer (Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis).

Suivi et validation pour le master : Mensuel annuel/bimensuel semestriel (8x3 h = 24 h = 6 ECTS)

Mentions & spécialités :

Intitulés généraux :

Centre : CMH - Centre Maurice-Halbwachs

Renseignements :

chaque session sera introduite par deux chercheurs en charge de la séance. Les interventions des invités durent respectivement une trentaine de minutes. Pour valider le séminaire, les étudiants choisissent une séance qu’ils préparent et de laquelle ils font un rapport écrit.

Adresse(s) électronique(s) de contact : reecrirelepasse(at)gmail.com

Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 4 décembre 2018.

Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
[Accès réservé]