Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

Caméras politiques

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

Cf. détail du calendrier ci-dessous

  • Mercredi 27 février 2019 (17 h - 22 h) : La Fémis, Salle Jacques Demy, 6 Rue Francoeur 75018 Paris
  • Jeudi 28 février 2019 (9 h - 18 h) : INHA, Salle Vasari, 2 rue Vivienne 75002 Paris
  • Vendredi 1er mars (10 h - 18 h) : La Fémis, Salle Jacques Demy, 6 Rue Francoeur 75018 Paris
  • Lundi 8 avril 2019 (10 h - 18 h) : La Fémis, Salle Jean Renoir, 6 Rue Francoeur 75018 Paris
  • Mardi 9 avril 2019 (9 h - 18 h) : amphithéâtre François-Furet, 105 bd Raspail 75006 Paris
  • Jeudi 2 mai 2019 : (lieu et horaires à confirmer)
  • Vendredi 3 mai 2019 (10 h - 18 h) : La Fémis, salle Jacques Demy, 6 Rue Francoeur 75018 Paris

En 2018-2019, le séminaire « Caméras politiques » accueillera le projet « Pour une étude globale des pratiques filmiques dans les luttes autochtones » ("For a Global Study of Filmic Practices within Autochthonous Struggles", piloté par Nicole Brenez et financé par l’IRIS Études Globales de PSL).

Le séminaire se déroulera en trois journées d’études. Il portera sur les pratiques filmiques dans l'histoire des luttes autochtones face aux conséquences engendrées par des processus écologiques, économiques et géopolitiques de grande échelle. Quel cinéma peut rendre compte de situations d'injustice environnementale, d'expropriation, de mercantilisation et de pollution des terres et de contamination des des êtres vivants, y compris les humains ? Dans une perspective transdisciplinaire, entre recherche en art et en sciences sociales, moyennant une coopération entre cinéastes, militants et anthropologues, il s'agit de considérer comment ces pratiques filmiques documentent, participent et contribuent à faire l'histoire de ces luttes autochtones.

Ouvert aux étudiants en master et aux auditeurs libre, le séminaire se centrera sur un corpus singulier d'œuvres filmiques produites dans des luttes autochtones, en particulier dans l'aire Asie-Pacifique et celle de l'Amérique du Nord. Notre objectif sera d'établir une généalogie de ces pratiques et formes filmiques, et d'esquisser une cartographie des œuvres contemporaines. Les séances se dérouleront en anglais. [Un appel à (re)présentations a été lancé, il est disponible ici en anglais et ici en français]. La validation du séminaire se fera sur la base de la présence et participation aux séances et la livraison d'un travail d'une dizaine de pages pour le mois de mai.
 
Dans une approche transdisciplinaire, les séances seront l'occasion d'examiner ensemble les questions suivantes : Comment la prise de vues et de son devient-elle un aspect de la lutte ? Quels sont les effets attestables des pratiques filmiques et médiatiques sur le devenir de la lutte ? Comment les images enregistrées sont-elles conçues et adaptées à la spécificité de la mobilisation ? De quelle manière la communauté des individus affectés par ces situations de trouble, de contamination, de violence, participe-t-elle à l'élaboration de ces formes filmiques ? Comment les films parviennent-ils à décrire l'urgence d'une situation de mobilisation tout en évoquant les ramifications et la profondeur historique des processus de grande échelle à l'œuvre ? Où et comment sont diffusés et distribués ces films et vidéos, et quels sont leurs effets au sein de la communauté mobilisée et en dehors de celle-ci ?

#1 – Autochthonous Cinema against Occupations [North America]

27-28 février et 1er mars 2019, avec :

  • Alanis Obomsawin (cinéaste et musicienne)
  • Myron Dewey (vidéaste et militant, Digital Smoke Signals)
  • Sky Hopinka (cinéaste et plasticien)

Ces premières rencontres interrogeront les tactiques filmiques développées par les mouvements autochtones de résistance aux spoliations des terres et aux projets des entreprises d'extraction. Dans leur masterclass, la cinéaste Alanis Obomsawin, de la nation Abenaki, le militant et vidéaste Myron Dewey, membre des nations Paiute et Shoshone, et le cinéaste Sky Hopinka, des nations Ho-Chunk et Pechanga, reviendront sur les confrontations qui opposèrent les communautés autochtones aux forces armées et polices privées à Oka, en 1990, et à Standing Rock, entre 2015 et 2017. La crise d'Oka au Québec comme les mobilisations contre le Dakota Access Pipeline dévoilent la volonté des gouvernements fédéraux de déposséder les communautés autochtones de leurs droits, et montrent comment pratiques filmiques et tactiques médiatiques permettent aux communautés affectées de représenter leur expérience. Les présentations et performances porteront notamment sur les pratiques filmiques qui s'élaborent dans les luttes en cours et sur la diversité des formes filmiques qui ponctuent l'histoire des mouvements politiques intertribaux et panamérindiens en Amérique du Nord.

#2 – A Long View on Colonizing Practices and their Amnesia [Pacific/West Indies]

8-9 avril 2019, avec :

  • John Gianvito (cinéaste et professeur à Emerson College)
  • Myrla Baldonado (militante, Pilipino Workers Center)
Ces deux journées seront consacrées à l'élaboration d'une première cartographie et chronologie des pratiques filmiques – documentant les luttes autochtones en cours dans plusieurs régions historiquement marquées par les pratiques coloniales des États-Unis. L'amnésie collective entourant l'histoire coloniale des Philippines formera le point de départ de ces rencontres. Le cinéaste John Gianvito, professeur à Emerson College, reviendra sur l'ensemble des films qu'il a consacré à l'histoire politique et visuelle de l'impérialisme états-unien. La militante Myrla Baldonado, l'une des fondatrices de l'ONG People's Task Force for Bases Clean-Up aux Philippines, présentera l'histoire des mobilisations collectives, locales et internationales, contre les bases militaires de Clark et Subic. La conversation sera ensuite étendue à l'ensemble des luttes autochtones contemporaines – de 1980 à nos jours – qui prennent place dans le Pacifique et les Caraïbes : Okinawa, Micronésie, Philippines, Hawaii, Porto Rico. Une attention particulière sera accordée aux mobilisations sociales contre les bases états-uniennes et aux pratiques filmiques nées des luttes environnementales contemporaines de l'aire pacifique ou caribéenne, ainsi qu'aux mouvements insurrectionnels du Sud des Philippines.

#3 – Autochthonous Futures, Our Future [Oceania/North America]

2-3 mai 2019, avec :

  • Karrabing Film Collective (collectif de cinéastes et militants)
  • Lisa Rave (cinéaste et plasticienne)
  • Erik Blinderman (cinéaste et plasticien)
Cette dernière rencontre engagera une conversation autour des formes filmiques, collectives et essayistes, qui s'attachent à représenter aujourd'hui l'expérience des communautés autochtones dans des contextes marqués par la contamination des terres ancestrales et les déplacements de populations, tout en figurant des formes alternatives d'histoires, de récits, et de vivre ensemble (utopies, uchronies, futurismes,...). Le Karrabing Film Collective présentera son travail réalisé au sein de sa communauté, dans le Territoire du Nord de l'Australie, et les cinéastes Lisa Rave et Erik Blinderman reviendront sur leur enquête autour de Yucca Mountain, un territoire West Shoshone dans le Nevada qui fait l'objet d'une colonisation continue depuis la signature du traité Ruby Valley en 1863. Dans le cadre de cette discussion étendue aux populations autochtones d'Océanie et d'Amérique du Nord, les interventions porteront sur les formes filmiques qui documentent l'exploitation intensive des ressources naturelles et la menace que celle-ci représente pour les futurs autochtones et tous nos futurs.

Suivi et validation pour le master : Mensuel annuel/bimensuel semestriel (8x3 h = 24 h = 6 ECTS)

Mentions & spécialités :

Intitulés généraux :

  • Daniel Cefaï- Sociologie des mobilisations collectives et des problèmes publics
  • Éric Wittersheim- Anthropologie de l’État en Océanie. Ville, migrations, territoires et globalisation
  • Direction de travaux d'étudiants :

    s'adresser aux enseignants en fin de séminaire.

    Réception :

    envoyer les demandes d'information par courriel.

    Adresse(s) électronique(s) de contact : nicole.brenez(at)gmail.com, larcherj(at)hotmail.fr, perrine123456(at)yahoo.fr, cefai(at)ehess.fr, eric.wittersheim(at)ehess.fr

    Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 28 novembre 2018.

    Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
    Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
    [Accès réservé]