Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

Démarches de l’ethnographie urbaine

  • Michel Agier, directeur d'études de l'EHESS, directeur de recherche à l'IRD ( IIAC )

    Cet enseignant est référent pour cette UE

  • Martin Lamotte, chargé de recherche au CNRS ( Hors EHESS )
  • Stefan Le Courant, contrat postdoctoral à l'EHESS ( )

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

Mercredi de 11 h à 13 h (salle 8, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 5 décembre 2018 au 6 février 2019

Quand et comment la ville est-elle devenue un objet pour les sciences sociales et singulièrement pour l’anthropologie ? Quelles approches, méthodes, outils d’observation et d’analyse les enquêtes ethnographiques ont-elles mis en œuvre dans les contextes urbains, et comment cette démarche a-t-elle produit des descriptions et des interprétations de la ville propres à ce mode de connaissance, personnel, inductif et réflexif ? Nous chercherons à répondre à ces interrogations en recourant autant à la lecture et au commentaire d’exemples tirés de l’histoire des sciences sociales qu’en présentant et discutant des comptes-rendus de terrains actuels.

Nous partirons de l’hypothèse selon laquelle l’ethnographie urbaine et réflexive permet de repenser la ville à partir des citadins, de leurs relations, et des logiques sociales, politiques ou culturelles qui la font naître, vivre et se transformer – démarche relevant de la pratique de l’anthropologie en général. Dans le même temps, nous nous interrogerons sur ce que l’ethnographie fait aux autres disciplines des études urbaines lorsqu’elles en réclament l’usage aujourd’hui de manière plus ou moins centrale (telles la sociologie, l’architecture et l’urbanisme, le design et la culture visuelle, la géographie, la science politique, ou encore une certaine tradition du reportage journalistique). Nous nous demanderons alors comment ces démarches à la fois ethnographiques et pluridisciplinaires font émerger de nouvelles conceptions de la ville, et comment, vers quel horizon, elles contribuent au renouvellement de l’anthropologie.

Les quatre premères séances du séminaire se tiendront dans le cadre du parcours commun « Micro-histoires/ micro-analyses du social »  rassemblant historiens, sociologues, anthropologues. Ces séances présenteront des dialogues interdisciplinaires autour de la mise en œuvre de cette méthode d’analyse dans nos terrains de recherche.  Cette « mise en commun » sera introductive au séminaire.

Puis les trois séances suivantes seront consacrées à l'étude des concepts des grandes écoles et courants de l’anthropologie urbaine (« Écoles » de Chicago, de Manchester, Anthropologie française du contemporain…) analysés à la lumière de leurs pratiques d’enquête, afin de reprendre et comprendre les démarches d’observation, de description et de construction théorique mises en œuvre.

Enfin les cinq autres séances seront consacrées à la présentation et à la discussion de recherches de terrain actuelles en ethnographie urbaine.

Suivi et validation pour le master : Hebdomadaire semestriel (24 h = 6 ECTS)

Mentions & spécialités :

Domaine de l'affiche : Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie

Intitulés généraux :

  • Michel Agier- Anthropologie des déplacements et nouvelles logiques urbaines
  • Renseignements :

    par courriel.

    Direction de travaux d'étudiants :

    par courriel.

    Réception :

    sur rendez-vous.

    Niveau requis :

    étudiants en master 1 et 2 et doctorat, élèves libres après accord.

    Adresse(s) électronique(s) de contact : agier(at)ehess.fr, matinlamotte(at)gmail.com, stefan.le-courant(at)ehess.fr

    Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 25 juillet 2018.

    Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
    Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
    [Accès réservé]