Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

Lundis du CRH

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

1er lundi du mois de 14 h à 17 h (salle AS1_08, 54 bd Raspail 75006 Paris), du 5 novembre 2018 au 3 juin 2019

Le Centre de recherches historiques est l'un des plus importants lieux de production historique en Europe. Chaque premier lundi du mois, lorsque cela est possible, les travaux récemment publiés d'un ou plusieurs membres du CRH sont présentés par les auteurs et discutés par leurs collègues historiens ou non. Il s’agit d’un séminaire de veille historiographique et d'actualité historique, puisque qu'on y débat de la production la plus récente. Il consiste en ce sens en un séminaire de familiarisation à la discussion scientifique en sciences sociales.

Programme :

5 novembre 2018 : Pablo Luna, El tránsito de la Buenamuerte por Lima, Auge y declive de una orden religiosa azucarera, siglos XVIII y XIX, Madrid, Iberoamericana / Vervuert, 2017.

Articulé à une enquête sur les ordres religieux et les campagnes proches des villes hispano-américaines, cet ouvrage traite de l’ordre du Bien-mourir à Lima, dans la vice-royauté du Pérou. Il reconstitue, entre le milieu du XVIIIe et le début du XIXe siècle, la pratique économique des deux haciendas qu’il a composées, La Quebrada et Casablanca (vallée du Cañete). Mais il examine aussi sa crise intégrale, à l’instar de l’évolution du clergé régulier dans les mondes ibériques. Les résultats ont permis d’accroître la connaissance de l’histoire socioéconomique vice-royale péruvienne – surtout liménienne. Mais ils ont permis aussi d’enrichir le savoir accumulé sur les relations entre les deux puissances de l’Ancien Régime, l’État et l’Église catholique, en allant au-delà du seul cas péruvien.

  • Le débat sera animé par Thomas Le Roux, en présence de l’auteur entouré de Jean-Paul Zuniga (CRH-GEI), Aliocha Maldavsky (EHESS-Mondes américains / Université Paris Nanterre) et Maitane Ostolaza (Université Paris Sorbonne).

3 décembre 2018 : Thomas Le Roux, François Jarrige, La contamination du monde. Une histoire des pollutions à l’âge industriel, Paris, Le Seuil, 2017.

Autrefois sources de nuisances locales circonscrites, les effets des activités humaines sur l’environnement se sont transformées en pollutions globales. En rendre compte d’un point de vue historique permet de ne pas sombrer dans la sidération ni dans le découragement. Car le grand mouvement de contamination du monde qui s’ouvre avec l’industrialisation est avant tout un fait social et politique, marqué par des cycles sucessifs, des rapports de force, des inerties, des transformations culturelles. En explorant les conflits et l’organisation des pouvoirs à l’âge industriel, il s’agit aussi d’une histoire des dynamiques qui ont modelé la modernité capitaliste et ses imaginaires du progrès.

  • Le débat sera animé par Béatrice Delaurenti, les discutants seront Alice Ingold (CRH-GREHN), Benoit Hazard (EHESS-IIAC) et Gregory Quenet (Université de Versailles).

7 janvier 2019 : Alessandro Stanziani, Les entrelacements du monde. Histoire globale, pensée globale (XVe-XXIe siècle), Paris, CNRS Editions, 2018.

Ces dernières années, le rôle politique de l’histoire, son enseignement et, dans ce cadre, la relation entre histoire nationale et histoire globale ou mondiale, ont déferlé les débats en France, aux États-Unis (notamment avec Trump) comme en Russie, en Inde (avec le parti hindou nationaliste au pouvoir), en Italie, en Chine comme au Japon. Pourquoi ? Qu’y a-t-il de si particulier dans l’histoire globale à susciter des réactions extrêmes, dans un sens comme dans l’autre, aussi bien parmi les historiens que parmi les politiciens et dans l’opinion publique ? Cet ouvrage cherche à répondre à ces questions en les inscrivant dans la durée longue – à partir du XVe siècle - et dans des espaces connectées mondiaux. C’est bel et bien une épistémologie critique et historique de l’écriture de l’histoire dans sa globalité qui est au cœur du présent ouvrage. Les tensions entre philologie et sciences sociales, histoire comparée et histoire connectée, histoire eurocentrique (et sa définition même) et histoire subalterne seront discutées dans des contextes précis : l’expansion européenne, la formation des Etats nationaux et des empires, l’essor de la « modernité » puis les catastrophes du XXe siècle jusqu’à la décolonisation et globalisation actuelle.

  • Le débat sera animé par Thomas Le Roux, en présence de l’auteur entouré de Silvia Sebastiani (CRH-GEHM), Françoise Daucé (EHESS- CERCEC) et Christophe Charle (Université Paris Panthéon Sorbonne).

4 février 2019 : Alain Boureau, Le feu des manuscrits. Lecteurs et scribes des textes médiévaux, Paris, Les Belles Lettres, 2018.

Argumentaire à venir

  • Le débat sera animé par Béatrice Delaurenti, en présence de l’auteur entouré de Maurice Kriegel (CRH-EJ), Pierre-Antoine Fabre (EHESS- CéSor) et Nicolas Weill-Parot (EPHE).

1er avril 2019 : programmation à venir

6 mai : Étienne Anheim, Le travail de l’histoire, Paris, Éditions de la Sorbonne, 2018

Argumentaire à venir

  • Le débat sera animé par Béatrice Delaurenti, en présence de l’auteur entouré de Sabina Loriga (CRH-GEHM), à venir (EHESS) et Delphine Diaz (Université de Reims).

3 juin : programmation à venir

Intitulés généraux :

Centre : CRH - Centre de recherches historiques

Renseignements :

auprès des responsables du séminaire par courriel.

Site web : http://crh.ehess.fr/index.php?3610

Adresse(s) électronique(s) de contact : tleroux(at)ehess.fr, beatrice.delaurenti(at)ehess.fr

Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 17 décembre 2018.

Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
[Accès réservé]