Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

Fantasme, jeu et création

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

1er lundi du mois de 11 h à 13 h (salle A06_51, 54 bd Raspail 75006 Paris), du 05/11/2018 au 03/06/2019

À partir des conditions d’instabilité de la cure, nous voudrions interroger le statut du fantasme et du jeu comme source de surprise et de création, et la manière dont la psychanalyse et les sciences sociales en rendent compte. Nous nous intéressons tout particulièrement à la spécificité de la psychanalyse dans l’élaboration de ces phénomènes et dans la transmission qu’elle est capable d’assurer, volontairement ou involontairement, vers les autres sciences humaines. Nous nous pencherons également sur les processus par lesquels la critique et l’histoire de l’art ou la philosophie essayent d’élaborer ces mêmes phénomènes.

Nous nous intéressons au le jeu au sens de Deleuze (ritournelle, refrain), en tant que production d’individuation à partir d’une intensité face à la confusion et au chaos. Chez Deleuze, un passage vers un nouveau registre se fait à partir de ces procédés de répétition/variation, ouvrant une marge pour faire entrer le contingent dans le but de dépasser le dualisme entre la technique et la vie. Le jeu comme accès à une autre forme de temporalité, comme création d’un espace-temps ; espace-temps qui est aussi création d’un rythme, permettant de dépasser la pure dimension fixe et « automatique » de la technique pour introduire quelque chose de l’ordre de l’interprétation. Le rythme relie le « mécanique » avec le vivant et fonctionne comme charnière entre le technique et l’humain. D’un côté l’automatisme, la destruction, de l’autre côté la création : le rythme est création et l’art consiste à maintenir vivant le rythme. Sortant du dualisme entre technique et vie, une dimension différente de la technique se laisse entrevoir : une technique de l’humain ? un agencement ?

Nous souhaitons cette année ouvrir la discussion à partir du film de Su Friedrich Seeing red, du texte de Thomas Fries sur l’interprétation par Szondi des poèmes de Celan, et des morceaux de musique différemment joués par divers interprètes (Gould, Myra Hess, Kurtag), les confrontant successivement aux situations de surprise dans la clinique et interrogeant leur statut, entre expérience et intensité. Nous nous pencherons également sur la fascination de Walter Benjamin par les jeux d’enfants. Nos lectures de référence seront Ferenczi, Deleuze, Winnicott, Benjamin et Heidegger.

Suivi et validation pour le master : Mensuel annuel/bimensuel semestriel (12 h = 3 ECTS)

Mentions & spécialités :

Adresse(s) électronique(s) de contact : franziska.humphreys(at)ehess.de, derek.humphreys(at)gmail.com

Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 2 août 2018.

Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
[Accès réservé]