Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

Repenser l'imagination aujourd'hui

  • Jean-Luc Amalric, professeur en CPGE Arts et Design, Nîmes ( Hors EHESS )

    Cet enseignant est référent pour cette UE

  • Johann Michel, professeur à l'Université de Poitiers (TH) ( IMM-CEMS )

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

Lundi de 10 h à 13 h (salle AS1_23, 54 bd Raspail 75006 Paris), les 12 novembre, 10 décembre 2018, 14 janvier, 11 février, 11 mars, 8 avril et 13 mai 2019. Une journée d'étude se déroulera le 26 novembre, de 9 h à 16 h (salle 7, 105 bd Raspail 75006 Paris). À partir du 14 janvier, les séances se dérouleront en salle 13 (105 bd Raspail 75006 Paris)

Pourquoi réfléchir aujourd’hui sur l’imagination ? Une théorie générale de l’imagination est-elle seulement possible ? Et quel pourrait-être son impact épistémologique, technique, esthétique, éthique et politique ?

Ce séminaire, qui voudrait se développer à la manière d’un dialogue et d’un va-et-vient constant entre philosophie et sciences humaines et sociales, est parti d’un constat : la question de l’imagination ne cesse aujourd’hui de gagner en importance dans les recherches en sciences sociales, en épistémologie de l’histoire, en théorie littéraire, en théorie de l’art, en théorie du design ou en philosophie de la technique. Mais ce constat s’est doublé en même temps d’une insatisfaction : la plupart de ces réflexions sur le phénomène de l’imagination se développent de manière en quelque sorte « sauvage » et éclatée, et elles restent généralement cantonnées à un domaine d’application particulier (qu’il s’agisse par exemple des domaines de l’imaginaire social et politique, de l’invention technique, ou encore de l’expérience esthétique).

L’objectif de ce séminaire est de tenter de répondre à ce défi en posant les linéaments d’une théorie générale de l’imagination dont le caractère réflexif et critique serait susceptible de contribuer à la compréhension et à la transformation du monde dans lequel nous vivons et agissons. Dans cette tentative pour penser les conditions d’une imagination incarnée – comme puissance d’innovation et de configuration œuvrant à la charnière du discours et de l’action – nous prendrons aussi bien appui sur les recherches actuelles en sciences humaines et sociales que sur les apports essentiels de certaines pensées philosophiques (celles notamment de Bachelard, Ricœur, Castoriadis ou Simondon) qui, au XXe siècle, ont contribué à renouveler profondément l’approche de l’imagination dans ses enjeux épistémologique, technique, poétique, esthétique, éthique et politique.

26 novembre 2018, de 9 h à 12 h et de 14 h à 16 h (salle 7, 105 bd Raspail 75006 Paris) : Un paradigme qui nous apaise. Quelles propositions pour les études lilttéraires aujourd'hui ?

Suivi et validation pour le master : Bi/mensuel annuel (24 h = 6 ECTS)

Mentions & spécialités :

Intitulés généraux :

Centre : IMM-CEMS - Centre d'étude des mouvements sociaux

Direction de travaux d'étudiants :

sur rendez-vous.

Réception :

sur rendez-vous par courriel.

Niveau requis :

séminaire ouvert aux étudiants de master, aux doctorants et aux auditeurs libres.

Site web : http://cems.ehess.fr

Site web : http://fondsricoeur.fr/fr/pages/accueil.html

Adresse(s) électronique(s) de contact : jean-luc.amalric(at)orange.fr, johann.michel(at)ehess.fr

Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 10 janvier 2019.

Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
[Accès réservé]