Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

Espaces sexués : transformations urbaines

  • Klaus Hamberger, maître de conférences de l'EHESS ( LAS )

    Cet enseignant est référent pour cette UE

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

Jeudi de 13 h à 15 h (salle 4, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 7 mars 2019 au 27 juin 2019

Ce séminaire s’inscrit dans un programme de recherche consacré à la topologie sexuelle de l’espace social. À travers l’analyse comparative des morphologies et dynamiques spatiales des sociétés dans différentes régions du monde, notre objectif n’est pas seulement de préciser le rôle de la différence des sexes dans l’organisation de l’espace mais de parvenir à une conception proprement topologique du genre.

Tandis que les séminaires des années précédentes se sont concentrés sur l’étude d’espaces domestiques et rituels dans des environnements ruraux (notamment ouest-africains), nous nous pencherons cette année sur les transformations que les schémas élémentaires de la sexuation de l’espace – telle la polarisation entre intérieur (féminin) et extérieur (masculin) – connaissent dans un contexte urbain. La topologie de l’espace urbain se distingue par l’extension progressive des espaces d’échange et de transit (marchés, rues) et par un éclatement concomitant de l’espace domestique, impliquant aussi bien le détachement des zones extérieures (destinées par exemple à la production alimentaire, l’échange cérémoniel ou le rassemblement rituel) que l’externalisation des zones intérieures (destinées par exemple à l’éducation des enfants, la cuisine ou les soins aux malades). L’impact de ces transformations sur les polarités sexuées de l’espace est divers : elles tendent tantôt à se renforcer (avec une délimitation plus étanche de la sphère domestique et une masculinisation accrue de l’espace public), tantôt à se métamorphoser (avec la transformation des clivages sexués en rapports de classe ou d’origine), tantôt à se diversifier (avec l’émergence d’une polarité entre femmes domestiques et femmes publiques, ou entre sociabilité masculine et commerce féminin), tantôt à s’inverser (avec l’émergence d’espaces extra-domestiques mettant des femmes à l’interface d’accueil ou des hommes au centre caché). Plutôt que de bouleverser fondamentalement les dynamiques de genre sous-jacentes aux morphologies rurales, l’espace urbain permet au contraire de les étudier dans toute leur variabilité et leur complexité.

S’appuyant en premier lieu sur une analyse comparative de sources publiées (avec un intérêt particulier pour les villes occidentales et africaines à partir de la seconde moitié du xxe siècle), le séminaire proposera aussi un volet pratique d’ethnographie spatiale.

Suivi et validation pour le master : Hebdomadaire semestriel (24 h = 6 ECTS)

Mentions & spécialités :

Domaine de l'affiche : Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie

Intitulés généraux :

  • Klaus Hamberger- Anthropologie de l’espace social
  • Direction de travaux d'étudiants :

    sur rendez-vous

    Réception :

    sur rendez-vous

    Adresse(s) électronique(s) de contact : klaus.hamberger(at)ehess.fr

    Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 23 juillet 2018.

    Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
    Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
    [Accès réservé]