Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

Acteurs, institutions et interactions : ce que la guerre transforme

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

2e et 4e lundis du mois de 9 h à 11 h (salle 1, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 12 novembre 2018 au 27 mai 2019. La séance du 25 février est avancée au 18 février (salle 5, 105 bd Raspail 75006 Paris)

« Agency », « Empowerment », « arts de la ruse », « accommodation », « contournement »… la sociologie et l’histoire des mobilisations individuelles et/ou collectives font la part belle au degré d’autonomie et d’inventivité des acteurs.

De leur côté, les War Studies ont connu dans les trente dernières années un essor et un renouveau considérable, en intégrant notamment une perspective anthropologique. Au sein même de l’EHESS des historiens se sont beaucoup interrogés sur les postures sociales spécifiques du temps de guerre : des notions et catégories comme le « penser double » (Pierre Laborie) ou le « consentement » (Stéphane Audoin-Rouzeau et Annette Becker) ont ainsi émergé. Elles ont fait débat et continuent de faire débat bien au-delà des champs d’étude encore cloisonnés de la Première et Deuxième Guerre mondiale.

Notre séminaire part d’une question simple : la guerre change-t-elle quelque chose dans le rapport entre l’individu et son cadre d’expérience ? L’engagement dans la guerre et les formes de violence qui en découlent – particulièrement la possibilité de tuer ou d’être tué – entraînent-ils un bouleversement des rapports de domination, des hiérarchies sociales, des interactions et des embranchements qui s’offrent aux acteurs ? Provoquent-ils un élargissement des choix de trajectoires ou au contraire une contraction des possibles ? Enfin, peut-on établir une typologie de ces bouleversements en décloisonnant chaque expérience guerrière pour la confronter à d’autres ?

Nous partirons cette première année de nos domaines de compétence respectifs en évoquant principalement la Première et la Deuxième Guerre mondiale : comparaison des figures du « poilu » et du « résistant » que tout semble a priori opposer, comparaison des formes des mobilisations collectives et études croisées des acteurs en leur institution, en particulier l’école et l’armée.

Aires culturelles : Europe, France,

Suivi et validation pour le master : Bi/mensuel annuel (24 h = 6 ECTS)

Mentions & spécialités :

Domaine de l'affiche : Anthropologie historique

Intitulés généraux :

  • Emmanuel Saint-Fuscien- Obéissance et autorité au sein des mondes scolaires : 1890-1970
  • Direction de travaux d'étudiants :

    sur rendez-vous par courriel.

    Réception :

    sur rendez-vous par courriel.

    Niveau requis :

    Licence 3 ou équivalent.

    Adresse(s) électronique(s) de contact : julien.blanc(at)ehess.fr, emmanuel.saint-fuscien(at)ehess.fr

    Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 7 décembre 2018.

    Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
    Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
    [Accès réservé]