Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

Dynamiques post-structurelles : devenir hétérogène, intensif, singulier

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

3e lundi du mois de 15 h à 17 h (salle AS1_23, 54 bd Raspail 75006 Paris), du 19 novembre 2018 au 17 juin 2019

Pendant le cours, nous allons développer une épistémologie des modèles du devenir des formes, depuis le structuralisme et le post-structuralisme et jusqu’aux modèles d’hétérogenèse contemporains. 

On commencera par l’analyse des modèles structuraux de catégorisation du structuralisme morphodynamique, selon la formalisation donnée par René Thom et Jean Petitot dans la théorie des catastrophes. Les exemples empiriques sur lesquels nous nous pencherons sont le carré sémiotique de Greimas et la formule des mythes de Lévi-Strauss. 

Le passage graduel vers les morphodynamiques du plastique, notamment dans le contexte des études sur le cerveau, sera examiné à l’aide des techniques contemporaines de deep learning. On analysera en outre des modèles d’encoding-decoding destinés à la perception et la catégorisation des données. 

L’intérêt grandissant pour les aspects intensifs et hétérogènes des dynamiques nous amènera à définir le concept d’hétérogénèse. L'hétérogenèse se repose sur l'agencement de contraintes différentielles distinctes point par point dans l'espace et dans le temps. L'hétérogénèse met en discussion toute forme de symétrie unitaire et totalisante et permet de développer des formes, des actions et des pensées au moyen de dispositifs de prolifération, juxtaposition et disjonction. L’hétérogénèse identifie ses propres domaines empiriques dans les dynamiques imaginatives en sciences cognitives, dans les devenirs phylogénétiques en sciences de la vie, dans la semiogenèse en théorie du sens, dans les morphodynamiques micro-historiques en sciences de l'homme et dans les dynamiques de la multitude en philosophie politique.

19 novembre : Introduction : un tour dans le devenir différentiel des formes

Mardi 18 décembre 2018 (de 10 h à 13, salle A04_47, 54 bd Raspail 75006 Paris): Le structuralisme dynamique (avec Jean Petitot).

21 janvier : Éléments de Neurogeometrie (avec Jean Petitot).

18 février : Neuromathématiques et plasticité incarnée. 

18 mars : L' hétérogénèse différentielle.

Dans les séances à suivre on aura le plaisir d’accueillir  les interventions de Giuseppe Longo, Jean-Claude Bonne, Igor Pelgreffi et Anna Longo (programme plus détaillé à definir).

Intitulés généraux :

Centre : CAMS - Centre d’analyse et de mathématique sociales

Renseignements :

contacter Alessandro Sarti par courriel.

Direction de travaux d'étudiants :

sur rendez-vous par courriel.

Réception :

sur rendez-vous par courriel.

Niveau requis :

des connaissances niveau licence en mathématiques et en philosophie.

Adresse(s) électronique(s) de contact : alessandro.sarti(at)ehess.fr

Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 13 novembre 2018.

Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
[Accès réservé]