Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

  • Accueil
  • 2018-2019
  • Enseignements
  • Des histoires de nombres : une approche historique des calculs, mesures, valeurs chiffrées et représentations de grandeurs

Des histoires de nombres : une approche historique des calculs, mesures, valeurs chiffrées et représentations de grandeurs

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

Jeudi de 10 h à 12 h (salle 4e étage, Centre Alexandre-Koyré, 27 rue Damesme 75013 Paris), les 15 et 29 novembre, 6 et 20 décembre 2018, 17 et 31 janvier, 14 février 2019 ; puis (salle 5e étage, Centre Alexandre-Koyré, 27 rue Damesme 75013 Paris), les 21 février, 21 mars, 4 et 18 avril et 9 mai 2019

Notre environnement physique, médiatique et culturel est tellement saturé de nombres et de données chiffrées que leur origine, leur élaboration et leur sens finissent par être oubliés ou par passer inaperçus. On concède généralement que les nombres constituent l'un des instruments naturels et efficaces qui aide à appréhender individuellement et collectivement le monde. On leur confère naturellement une rationalité, une universalité et une objectivité qui occultent le fait qu’ils dépendent des usages. Dans plusieurs sociétés, les nombres et les mesures appartenaient à la sphère sacrée et de nos jours, ils sont des outils au service de la rhétorique journalistique, politique ou scientifique. Depuis l'antiquité, on accorde alors une confiance absolue aux dispositifs de mesure et de traduction chiffrée de toutes sortes de réalités, naturelles et humaines.

Mais ces dispositifs ont une histoire complexe qui ne peut être dissociée d’un contexte social, culturel et politique. Penser, utiliser et écrire un nombre ne vont en fait pas de soi et font appel à un rapport particulier à la notion même de « nombre » qui se définit avant tout socialement et culturellement. Si on comprend la numératie (numeracy), comme les connaissances et les compétences requises pour gérer les exigences relatives aux calculs et aux nombres dans diverses situations, que ce soit en milieu scolaire, dans la vie professionnelle ou la vie de tous les jours, la trace de ces connaissances doit être recherchée non seulement dans les textes à caractère « savant » mais également dans des documentations en lien avec la vie pratique (documents comptables, livres de marchands, traités économiques etc.).

Cette UE propose de définir avec les étudiants un appareil critique et une méthodologie multidisciplinaire (histoire des sciences, anthropologie, sociologie, philosophie, psychologie cognitive) sur plusieurs cas d'étude pour mieux appréhender non seulement les « données chiffrées » mais également le « sens » sous-jacent du nombre, qui se construit dans un cadre à la fois cognitif et culturel.

15 novembre 2018 : Introduction : problématiques, historiographie et bibliographie. Grégory Chambon (EHESS)

29 novembre 2018 : Genèse des nombres en Mésopotamie. Grégory Chambon (EHESS)

6 décembre 2018 : Comment les nombres s’appellent-ils, se nomment-ils, se calculent-ils chez Diophante ? Et dans quel cadre culturel et historique interpréter ces jeux de langage ?. Alain Bernard (UPEC-ESPE)

20 décembre 2018 : Art de l’écriture et usage des nombres chez Stevin. Jean-Marie Coquard (EHESS)

17 janvier 2019 : Les mesures dans les laboratoires de chimie avant et après la révolution de Lavoisier. Corinna Guerra (Centre A. Koyré)

31 janvier 2019 : La mesure du profit ? Questions de comptabilité actuelles et passées. Yannick Lemarchand (Université de Nantes)

14 février 2019 : Les nombres de Pythagore et les nombres des marchands au XVIe siècle. Giovanna Cifoletti (EHESS)

21 février 2019 : L’imaginaire des nombres chez les Anciens mexicains. Danièle Dehouve (EPHE)

21 mars 2019 : (Dé)chiffrer l'activité financière (Paris, 19e siècle). Pierre-Cyrille Hautcoeur (EHESS)

4 avril 2019  Numeracy in Antiquity. Sources, Methods and Problems. Serafina Cuomo (Durham University)

18 avril 2019 : Produire des données chiffrées en masse :  l'organisation du calcul à l’heure de l’industrialisation. Caroline Ehrhardt (Université Vincennes Saint-Denis)

9 mai 2019 : Conclusion et perspectives. Grégory Chambon et Giovanna Cifoletti (EHESS)

Aires culturelles : Transnational/transfrontières,

Suivi et validation pour le master : Bi/mensuel annuel (24 h = 6 ECTS)

Mentions & spécialités :

Domaine de l'affiche : Histoire - Histoire des sciences

Intitulés généraux :

  • Grégory Chambon- Savoir et culture matérielle au Proche-Orient Ancien (IIIe-Ier millénaire av. J.-C.)
  • Giovanna C. Cifoletti- Savoirs mathématiques et arts de penser à l'époque moderne
  • Renseignements :

    par courriel.

    Direction de travaux d'étudiants :

    direction de master et de doctorants.

    Réception :

    sur rendez-vous.

    Niveau requis :

    pas de niveau requis.

    Adresse(s) électronique(s) de contact : gregory.chambon(at)ehess.fr, giovanna.cifoletti(at)ehess.fr

    Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 16 octobre 2018.

    Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
    Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
    [Accès réservé]