Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

Partitions territoriales : imaginaires et représentations

  • Anne Castaing, chargée de recherche au CNRS ( CEIAS )

    Cet enseignant est référent pour cette UE

  • Benjamin Joinau, maître de conférences à Hongik University (Séoul) ( Hors EHESS )
  • Delphine Robic-Diaz, maître de conférences à l'Université de Tours ( Hors EHESS )

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

2e et 4e vendredis du mois de 14 h à 17 h (salle A07_37, 54 bd Raspail 75006 Paris), du 11 janvier 2019 au 28 juin 2019

Le développement des Partition Studies dans différentes disciplines (histoire, sciences politiques, géographie, mais aussi histoire et anthropologie culturelles, études littéraires, études cinématographiques) invite à une réflexion globale sur les divisions territoriales et les effets, sociaux et culturels, des « longues » partitions, en Inde, mais aussi en Corée, au Viêt-Nam, dans l’ex-Yougoslavie, en Irlande, en Israël/Palestine, etc. Les importants travaux effectués en ce sens sur les productions culturelles permettent à la fois de tisser une histoire des « communautés imaginaires » que sont les nations, et de saisir le faisceau d’images et de représentations qui s’agrègent au territoire, à son morcellement ou, plus encore, à sa perte. En témoigne par exemple la volumineuse littérature « diasporique » ou « exilique », travaillée par un imaginaire de l’espace disparu, mais aussi les représentations genrées des nations partitionnées qui sillonnent leurs productions cinématographiques et littéraires, ou encore l’obsession des frontières qui caractérise les cinémas indien ou coréen. En dissociant leur réflexion des approches disciplinaires, les Partition Studies incitent à considérer les partitions comme « paradigmes » esthétiques (Anna Bernard), structurant en profondeur les imaginaires et leurs réseaux de représentation.

Ce séminaire vise ainsi à interroger les partitions et les divisions territoriales, récentes ou plus anciennes, d’un point de vue des représentations, comme témoin des assimilations imaginaires des ruptures communautaires et/ou nationales : littératures, cinémas, arts performatifs, arts plastiques seront les supports de nos réflexions.

Calendrier :

11 janvier : séance d'introduction (Anne Castaing, Benjamin Joinau, Delphine Robic-Diaz)

25 janvier : Marcelino Truong (Illustrateur, peintre et dessinateur), Titre à confirmer

8 février : Annick Asso (Centre Georg Simmel), Titre à préciser

8 mars : Ilaria Simonetti (EHESS): "Le militaire incarné. Performance genrée et vécu autour de l'uniforme des soldates de Tsahal, mode et production d'une identité collective".

22 mars : (programme à préciser)

12 avril : Isabelle Ohayon (CNRS/CERCEC), Titre à confirmer

17 mai : Séance consacrée aux travaux d’étudiants

14 juin : Anne Murphy (University of British Columbia, D.E. invitée EHESS) Titre à préciser

Suivi et validation pour le master : Mensuel annuel/bimensuel semestriel (8x3 h = 24 h = 6 ECTS)

Mentions & spécialités :

Domaine de l'affiche : Signes, formes, représentations

Intitulés généraux :

Renseignements :

contacter Anne Castaing par courriel.

Direction de travaux d'étudiants :

sur rendez-vous.

Réception :

sur rendez-vous.

Niveau requis :

L3.

Adresse(s) électronique(s) de contact : anne.castaing(at)ehess.fr

Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 27 septembre 2018.

Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
[Accès réservé]