Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

La mémoire des années 1940. Biographies, autobiographies, témoignages

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

Jeudi de 19 h à 21 h (salle 1, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 22 novembre 2018 au 13 juin 2019. Pas de séance les 29 novembre et 13 décembre 2018

Dans le prolongement de nos discussions de l’année précédente sur la mémoire historiographique et littéraire des événements des années 1940 en Grèce (Occupation, résistance, collaboration, guerre civile), la gestion des traumatismes et les tentatives de reconstitution d’une société hantée par « les guerres de mémoire », le séminaire de cette année portera plus particulièrement sur les écrits (auto)biographiques et les témoignages liés à cette période agitée de l’après-guerre.

La vie d’un individu peut-elle éclairer le passé ? Manque de matériaux, dissimulation, silences, autocensure ; des sujets « sans qualités », plutôt inconnus et à première vue insignifiants ; une démarche archéologique plutôt qu’historienne à partir de quelques rares indices ; des biographes-historiens engagés dans leur récit. Quels modes de discours et quels choix méthodologiques le genre biographique revêt-il dans son développement récent?  Quel est l’impact des interrogations de la microhistoire, des études mémorielles et de l’histoire orale dans la biographie historique ? Comment la mémoire individuelle est-elle valorisée par rapport au temps historique ? C’est à partir de ces questions que nous nous interrogerons sur les modes d’écriture biographique par rapport aux années 1940, ses aspects narratifs, ses acteurs et ses fonctions.

Cette problématique sera complétée par quatre conférences d’Henriette-Rika Benveniste (Université de Thessalie, Grèce), spécialiste de l’histoire et de l’historiographie de la Shoah. À partir de sa recherche récente sur les survivants de la Shoah à Salonique (Ceux qui ont survécu. Résistance, déportation, retour, 2014, en grec, 2016, en allemand ; Jewish Life after the Return: Dutch and Greek Experiences after the Shoah, in Historein, 2018), la biographie historique (Luna. Essai de biographie historique, 2017) et l’histoire des Juifs grecs (Les Juifs de Grèce sous l’Occupation, 1998 ; « From between the wars to reconstruction (1930-1960). The experience of the Jews of Greece in audio-visual testimony »), le programme d’enseignement de notre collègue portera sur les « Modes d’écriture et archives de l’histoire de la Shoah. Du vécu de la déportation au retour des camps ». Quelle est l’écriture appropriée pour décrire ce qui s’est passé ? Après l’« ère du témoin », la disparition des acteurs de l’histoire engage l’historien à poser, en même temps que la question de la reconstitution, les enjeux d’une responsabilité stylistique. L’approche d’Henriette-Rika Benveniste se veut à la fois micro-historique et transnationale pour aborder l’ordre du vécu : celui de la déportation et celui du retour des camps nazis.

Suivi et validation pour le master : Hebdomadaire annuel (48 h = 2 x 6 ECTS)

Mentions & spécialités :

Domaine de l'affiche : Histoire - Histoire et civilisations de l'Europe

Intitulés généraux :

  • Marie-Élisabeth Mitsou- Histoire culturelle de la Grèce moderne (1800-1940) : identités, codifications de la mémoire, transferts culturels
  • Renseignements :

    sur rendez-vous

     

    Direction de travaux d'étudiants :

    sur rendez-vous

    Réception :

    sur rendez-vous

    Niveau requis :

    projet de recherche.

    Site web : https://www.ehess.fr/fr/personne/marie-elisabeth-mitsou

    Site web : http://gehm.ehess.fr/index.php?2929

    Adresse(s) électronique(s) de contact : marie-elisabeth.mitsou(at)ehess.fr

    Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 30 juillet 2018.

    Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
    Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
    [Accès réservé]