Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

  • Accueil
  • 2018-2019
  • Enseignements
  • La notion d’organisation apprenante en contexte scolaire : une piste pour transformer les pratiques éducatives ?

La notion d’organisation apprenante en contexte scolaire : une piste pour transformer les pratiques éducatives ?

  • Pascale Haag, maître de conférences de l'EHESS ( IRIS )

    Cet enseignant est référent pour cette UE

  • Miguel Toquet, professeur agrégé ( Hors EHESS )

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

3e samedi du mois de 9 h à 12 h 30 (salle 8, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 17 novembre 2018 au 15 juin 2019. Pas de séance le 20 avril. La séance du 15 décembre se déroulera en salle 2 (même adresse)

Le concept d’« organisation apprenante » a émergé dans les années 1980 et s’est développé dans les années 1990-2000 à partir des travaux de Chris Argyris et de Peter Senge. Il se définit comme « une organisation capable de créer, acquérir et transférer de la connaissance et de modifier son comportement pour refléter de nouvelles connaissances » (Garvin, 1993).

Alors que le réseau canadien Rescol a entamé une réflexion sur l’application de ce concept à l’environnement scolaire dès 1996, ce n’est qu’à partir de 2007 que des chercheurs se sont réellement attachés à en préciser les contours et à développer des instruments d’évaluation (Bowen, Ware, Rose et Powers, 2007). Une brochure publiée en 2016 par l’OCDE a permis de mieux faire comprendre ce qui fait d’une école une organisation apprenante : il s’agit notamment de développer une culture commune qui repose sur le travail collaboratif, la confiance, et aussi, bien souvent, le recours aux technologies afin de répondre aux défis posés par un environnement en perpétuelle évolution.

En France l’adoption du concept est très récente. François Taddei et ses collègues (Taddei, Becchetti-Bizot, Houzel, 2017 ; Taddei, 2018) proposent de l’appliquer à l’échelle de la société dans son ensemble, plaidant pour la création d’un « service public de la société apprenante » destiné à permettre à tous d’intensifier la recherche, à faciliter l’accès à la formation, aux expériences et aux résultats, et à impliquer le plus grand nombre dans la conduite de projets innovants. Dans le contexte scolaire français, plusieurs projets destinés à transformer des écoles, des circonscriptions ou même des académies en « territoire apprenants » ont vu le jour au cours des dernières années (par exemple, à Dijon, Grenoble, Rouen et Paris). Ce séminaire cherche à mieux cerner les enjeux et les défis liés à la notion de « territoire apprenant » à partir de l'analyse d'expériences de terrains, en France et à l'étranger.

Suivi et validation pour le master : Hebdomadaire semestriel (24 h = 6 ECTS)

Mentions & spécialités :

Domaine de l'affiche : Psychologie et sciences cognitives

Intitulés généraux :

  • Pascale Haag- Psychologie et linguistique dans le monde indien
  • Adresse(s) électronique(s) de contact : ph(at)ehess.fr

    Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 18 juillet 2018.

    Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
    Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
    [Accès réservé]