Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

Futurs de la protection sociale : l'allocation universelle en question(s)

  • Victor Mardellat, doctorant à l'EHESS ( CESPRA )

    Cet enseignant est référent pour cette UE

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

2e mercredi du mois de 15 h à 17 h (salle 10, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 14 novembre 2018 au 12 juin 2019

Damien Almar (chercheur affilié et volontaire permanent au Pôle connaissance action engagement (CAE) du mouvement ATD Quart Monde), Mathilde Duclos (doctorante à Sciences Po Paris, CEVIPOF), Laudine Graperon (doctorante à l'Université Paris-Est, LIPHA), Télémaque Masson (étudiant inscrit au Diplôme de l'EHESS) et Amélie Mazé (doctorante à l'Observatoire du non recours en droits et services (ODENOR, MSH-Alpes) participent à l'animation de l'atelier.

Cet atelier doctoral répond à un double objectif. Premièrement, pallier l'absence en France d'espaces de réflexion académique sur les devenirs possibles de la protection sociale au prisme des questions posées par la perspective de la mise en place d'une allocation universelle. Deuxièmement, concilier les idéaux de rigueur scientifique et de pensée critique avec une exigence d'ouverture aux personnes directement concernées par l'allocation universelle (chômeurs, précaires, travailleurs sociaux, etc.). La première année de ce séminaire offrira, grâce à l'intervention d'universitaires (parmi lesquels Philippe Van Parijs, Yannick Vanderborght, Walter Van Trier) et d'une pluralité d'acteurs de terrain, un tour d'horizon des problématiques soulevées par l'allocation universelle, qu'il s'agisse de son histoire, sa faisabilité, sa désirabilité ou encore des transformations qu'elle pourrait impliquer dans la mise en œuvre de la protection sociale française. Laboratoire d'échanges et de rencontres entre scientifiques, militants, associatifs, travailleurs sociaux et personnes en situation de précarité, cet atelier doctoral sera également l'occasion de questionner la diversité des modes de production des savoirs et leur complémentarité.

Nous aspirons donc :

  • à produire une synthèse didactique et relativement exhaustive des savoirs accumulés sur la question de l'allocation universelle ;
  • à créer un lieu d'échanges réguliers entre les représentants des diverses approches disciplinaires dont la protection sociale est un objet d'étude privilégié (histoire, philosophie politique, histoire des idées, science politique, sociologie de la fiscalité, économie, etc.), sans toutefois négliger l'apport ou l'expertise des acteurs de terrain et des personnes se trouvant en situation de précarité ;
  • à produire un examen critique des propositions concrètes mises en avant dans les débats publics et scientifiques, au prisme d'un idéal d'émancipation des individus et d'éradication de l'extrême pauvreté et de la très grande exclusion ;
  • à relier cette question à des enjeux sociétaux plus englobants, pouvant aller de la transformation du travail social à la complémentarité entre l'allocation universelle et d'autres formes de protection sociale.

Aires culturelles : Europe, France,

Adresse(s) électronique(s) de contact : mr.telemaque(at)gmail.com, seminaire.fps(at)gmail.com

Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 20 septembre 2018.

Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
[Accès réservé]