Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

Agriculteurs, sols et semences dans la globalisation

  • Birgit Müller, directrice de recherche au CNRS (TH) ( IIAC-LAIOS )

    Cet enseignant est référent pour cette UE

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

1er et 3e lundis du mois de 11 h à 13 h (salle AS1_23, 54 bd Raspail 75006 Paris), du 5 novembre 2018 au 20 mai 2019. La séance du 4 février se déroulera de 10 h à 13 h (même salle)

Nous regarderons cette année les intimités des pratiques agricoles aussi bien dans l'agriculture industrielle que dans l'agriculture de subsistance. Dans une conjoncture historique dans laquelle les agriculteurs à travers le monde sont confrontés à de multiples vecteurs de dépossession, leurs pratiques interagissent avec la complexité des écosystèmes et l'influence du changement climatique, et s'exposent aux politiques gouvernementales et à la pénétration des marchés agricoles par des multinationales. Et ce alors qu'ils luttent au quotidien pour aider leurs cultures à pousser, et pour vendre leur production. Nous étudierons comment les mécanismes privés de gouvernance et d'appropriation et les règlements gouvernementaux posent alors un défi formidable aux compétences agricoles et aux tentatives de maintenir l'autonomie des pratiques par la défense de la biodiversité des sols et la conservation des semences.

Car l'agronomie devient politique.

Les pratiques agricoles attirent l'attention des décideurs politiques à l'échelle nationale et internationale, mobilisent non seulement les agriculteurs mais aussi les citoyens et consommateurs, et alimentent les batailles idéologiques sur les sites web des entreprises agrochimiques et des organisations de la société civile. La vie des sols et des semences devient un enjeu de mobilisation dans un monde qui se sent menacé par le changement climatique et le spectre de la faim. Les choix technologiques dans l'agriculture ne sont pas neutres mais profondément ancrés non seulement dans l'environnement physique mais aussi dans les structures de pouvoir politiques et économiques qui sont devenues mondiales. Les configurations technologiques s'étendent du niveau local au niveau mondial et les politiques mondiales sur l'agriculture affectent alors l'engagement intime des agriculteurs avec leur environnement.

Suivi et validation pour le master : Bi/mensuel annuel (24 h = 6 ECTS)

Mentions & spécialités :

Domaine de l'affiche : Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie

Intitulés généraux :

Renseignements :

pour tout renseignement contacter l'enseignante par courriel.

Direction de travaux d'étudiants :

master, doctorat en anthropologie sociale.

Réception :

sur rendez-vous.

Niveau requis :

licence.

Site web : https://ehess.academia.edu/BirgitM%C3%BCller

Adresse(s) électronique(s) de contact : bmuller(at)msh-paris.fr

Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 11 octobre 2018.

Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
[Accès réservé]