Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

La société romaine antique. Droit, rites et institutions

  • Yann Rivière, directeur d'études de l'EHESS (TH) ( AnHiMA )

    Cet enseignant est référent pour cette UE

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

Lundi de 13 h à 15 h (salle Alphonse-Dupront, 10 rue Monsieur-le-Prince 75006 Paris), du 5 novembre 2018 au 3 juin 2019

La jurisprudence romaine nous a été transmise pour l’essentiel par la volumineuse compilation byzantine du Digeste réalisée à l’initiative de l’empereur Justinien. Les traités des juristes romains y ont été découpés en fragments, agencés, répartis et parfois amendés selon l’ordre thématique et la logique des compilateurs. L’étude de ce corpus sera poursuivie cette année, avec une attention particulière aux traités relevant du droit pénal, notamment les recommandations adressées par Ulpien gouverneur de province, dans son De officio proconsulis, et qui s’appliquent essentiellement au maintien de l’ordre et à la justice criminelle. À l’intérieur de ce traité, le chapitre De poenis (Dig., 48, 19, 6-8. 22) sera traduit et commenté afin de cerner la singularité de l’économie du châtiment en ce commencement du IIIe siècle, pour être confronté au titre De poenis (C. th., 9, 40) du Code théodosien publié deux siècles plus tard. En dépit de la continuité de certains principes juridiques, une telle confrontation permet de mesurer la solution de continuité introduite par « la crise du IIIe siècle » dans la société romaine, les transformations du pouvoir impérial qui lui sont étroitement liées, et les changements de préoccupations des empereurs dans un monde devenu chrétien.

Par ailleurs, un petit ouvrage, rédigé dans l’Antiquité tardive (sans doute au quatrième siècle), la Collatio legum mosaicarum et romanarum, s’est également conservé. Il confronte certaines dispositions de l’Ancien Testament à des fragments de jurisprudence – notamment le De officio proconsulis d’Ulpien, précisément - ou à des lois impériales. L’identité de son auteur est discutée depuis un siècle. L’étude de ce document avait été engagée il y a deux ans au travers du chapitre sur l’inceste. D’autres chapitres seront lus et commentés cette année, à commencer par celui relatif à la répression de l’astrologie et du manichéisme (Coll. XV).

Aires culturelles : Europe, Méditerranéens (mondes),

Suivi et validation pour le master : 36 h (= 9 ECTS)

Mentions & spécialités :

Domaine de l'affiche : Anthropologie historique

Intitulés généraux :

  • Yann Rivière- La société romaine antique. Droit, rites et institutions
  • Renseignements :

    sur rendez-vous par courrier électronique : yriviere(at)ehess.fr

    Direction de travaux d'étudiants :

    sur rendez-vous par courrier électronique : yriviere(at)ehess.fr

    Réception :

    sur rendez-vous par courrier électronique : yriviere(at)ehess.fr

    Niveau requis :

    L3

    Adresse(s) électronique(s) de contact : yriviere(at)ehess.fr

    Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 12 septembre 2018.

    Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
    Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
    [Accès réservé]