Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

  • Accueil
  • 2018-2019
  • Enseignements
  • BRICs : Brésil, Russie, Inde, Chine : approche comparative et avenir de l'économie mondiale. Interactions, divergence et soutenabilité des trajectoires économiques

BRICs : Brésil, Russie, Inde, Chine : approche comparative et avenir de l'économie mondiale. Interactions, divergence et soutenabilité des trajectoires économiques

  • Guilhem Fabre, professeur à l'Université Paul Valéry-Montpellier 3 ( CCJ-CECMC )
  • Jean-Paul Maréchal, maître de conférences à l'Université Paris-Sud (TH) ( Hors EHESS )
  • Xavier Richet, professeur à l'Université Sorbonne-Nouvelle (*) ( Hors EHESS )
  • Pierre Salama, professeur émérite à l'Université Paris-Nord (Paris-XIII) (*) ( Hors EHESS )
  • Michel Schiray, directeur de recherche au CNRS (*) ( MONDA-CRBC )

    Cet enseignant est référent pour cette UE

  • Julien Vercueil, professeur à l'INaLCO (TH) ( Hors EHESS )

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

2e et 4e jeudis du mois de 18 h à 20 h (salle AS1_23, 54 bd Raspail 75006 Paris), du 25 octobre 2018 au 13 juin 2019. La séance du 13 décembre se déroulera en salle AS1_23 (même heure, même adresse)

Le programme du séminaire poursuit les orientations engagées en 2011, à l’initiative du Centre de recherche sur le Brésil contemporain, de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales et de la Fondation Maison des Sciences de l’Homme avec, à partir de cette année, l’association de l’Institut national des langues et civilisations orientales – Centre de recherches Europes-Eurasie. Il repose sur la collaboration entre des chercheurs de plusieurs universités françaises -dont quatre centres de l’EHESS spécialisés sur le Brésil, la Russie, l’Inde et la Chine – avec des chercheurs et centres de recherche des pays des BRICs. Il consiste en une série de séances animées par des chercheurs et enseignants-chercheurs qui viennent présenter leurs travaux concernant les transformations actuelles des économies et sociétés de ces pays.

Après avoir centré le séminaire sur la question des crises et vulnérabilités dans les BRICs et d’autres pays émergents (2016-2018), nous poursuivons l’analyse comparative des grands émergents en intégrant des problématiques transversales, qu’elles soient structurelles ou d’actualité :

  • Interactions. Les effets des changements structurels (financiarisation, questions environnementales, industrialisation de la Chine et nouvelles asymétries)qui touchent les relations internes aux BRICs et leurs rapports aux pays riches (Europe occidentale, Japon et États-Unis) et aux institutions économiques qu’ils portent (FMI, Banque Mondiale, OMC, OCDE et Banques régionales de développement notamment).
  • Divergence. Les politiques économiques (conjoncturelles, sociales, industrielles et commerciales, etc.) et leur traduction dans les trajectoires de ces économies. En particulier, la divergence entre les trajectoires de ces pays, de plus en plus évidente depuis les crises, d’abord économiques, puis de plus en plus fréquemment politiques, ouvertes à partir de 2009, a produit induit des inflexions de politique économique diverses au sein des grands émergents. Par exemple, il est important de continuer de suivre les recompositions issues de la prolongation du régime de sanctions et contre-sanctions établi entre la Russie et les pays occidentaux, ainsi que les effets régionaux du programme BRI des « Nouvelles routes de la Soie », sur la relation Inde-Chine comme sur la relation Russie-Chine.
  • Soutenabilité. L’impact du ralentissement de la croissance – voire, en Russie et au Brésil, des crises économiques - sur la structuration et le financement de la protection sociale : démembrement de quelques acquis récents dans certains pays latino-américains ou en Russie, en particulier, ou tentatives de sortie de crise par le haut par le développement des dépenses sociales afin de redynamiser la croissance, en Chine par exemple. Dans quelles conditions politiques ? La soutenabilité sociale et politique des régimes d’accumulation est-elle remise en cause à court ou moyen terme ? Une interrogation plus large sur les contraintes environnementales pesant sur ces régimes d’accumulation et, inversement, sur les contraintes que font peser ces régimes sur l’environnement– à l’échelle locale, régionale ou globale – sera approfondie.

Recompositions. Toute crise est l’occasion de restructurations économiques et sociales. Quelles sont les conditions pour que les relations Sud-Sud puissent favoriser une nouvelle insertion dans la division internationale du travail reposant sur des grappes d’innovation ? Peut-on envisager que certains pays des BRICs et, au-delà, des pays que l’on continue de qualifier d’émergents puissent continuer de diverger, entre un groupe de pays asiatique de plus en plus capable de monter en gamme dans les chaînes globales de valeur, qui s’émancipe des firmes multinationales pour produire de la technologie et remettre en question ses rapports avec les pays avancés et un groupe non asiatique (latino-américain, africain, eurasiatique hormis l’Europe centrale) qui deviendrait encore plus dépendant qu’hier, dont les rentes continuent de rythmer la conjoncture et qui s’enferrerait dans une incapacité structurelle à produire ou conserver sur son territoire des entrepreneurs schumpété.

25 octobre 2018 : Alice Sindzingre, « Contraintes sur “l’émergence” : causalités cumulatives et phénomènes de trappes en Afrique Sub-Saharienne »

8 novembre 2018 : Guilhem Fabre, « La tête du dragon, la présence chinoise en Grèce »

22 novembre 2018 : Xavier Richet, thématique « Présence et stratégies de la Chine dans le Sud-Est de l’Europe, » 2e partie. « Les Balkans et le format 16+1 » (titre provisoire)

13 décembre 2018 (salle AS1_08) : Christian Palloix, « Les contraintes mondiales de la financiarisation et des FMN sur l’activité économique »

Renseignements :

Mondes Américains – Centre de recherches sur le Brésil colonial et contemporain (CRBC) : Goretti Frouin, tél. : 01 49 54 20 85.

Direction de travaux d'étudiants :

direction de travaux de master 2 et doctorat, en nombre limité, pour quelques étudiants qui seraient particulièrement engagés et motivés par le sujet. Contacter l'un des enseignants par courriel.

Réception :

sur rendez-vous pris par courriel auprès des responsables du séminaire.

Niveau requis :

ce séminaire est un séminaire de recherche pour étudiants avancés ayant de bonnes connaissances d'au moins un des quatre pays Brésil, Russie, Inde, Chine.

Site web : http://brics.hypotheses.org

Site web : http://crbc.ehess.fr/index.php?2939

Adresse(s) électronique(s) de contact : guilhem.fabre(at)univ-montp3.fr, xrichet(at)gmail.com, psalama(at)wanadoo.fr, schiray(at)msh-paris.fr, julien.vercueil(at)inalco.fr, marechal.jean-paul(at)wanadoo.fr

Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 15 octobre 2018.

Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
[Accès réservé]