Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

Eros et démocratie : le destin du féminin (I)

  • Agnès Antoine, professeur agrégée à l'EHESS ( CESPRA )

    Cet enseignant est référent pour cette UE

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

2e et 4e jeudis du mois de 13 h à 17 h (salle 4, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 8 novembre 2018 au 14 février 2019

Ce séminaire s’inscrit dans le cadre d’une réflexion philosophique et psychanalytique sur le  « malaise dans la civilisation démocratique » et le type de renoncement pulsionnel qu’a induit l’idéologie de la rationalité dans le régime socio-politique de l’égalité, alors même qu’il est porteur d’une promesse de « réhabilitation de la chair », pour parler comme les Saint-Simoniens. Pour dessiner ce que pourrait être une « démocratie sensible » et analyser le changement de civilisation en cours, du fait de l’effacement progressif des derniers vestiges patriarcaux, nous explorons la question du féminin symbolique et de son destin culturel passé et, avec elle, celle des liens archaïques mère-enfant, à la racine du psychisme humain.

Cette année encore, nous poursuivrons notre enquête sur le double versant d’un questionnement anthropologique du déni du féminin et des « fantasmâlgories » qui traversent l’imaginaire social ; et d’une « féminologie » revalorisant la dimension érotique de l’existence individuelle et collective. Pour ce qui concerne le premier versant, nous continuerons entre autres le travail que nous avons entrepris à partir de l’exposition récemment organisée aux Archives nationales, « Présumées coupables », autour des grands procès faits aux femmes, en analysant plus spécifiquement la figure de la femme « traître », dans le prolongement de l’étude antérieure de celles de la sorcière, de l’empoisonneuse, de l’infanticide et de la pétroleuse. Nous privilégierons dans cette recherche l’approche sensible d’œuvres artistiques – plastiques ou littéraires –, selon une « science affective » en résonance avec la strate psychique archaïque explorée et son mode de connaissance.

Cette année, les participants du séminaire seront invités à poursuivre le travail au second semestre dans un atelier de recherche du même nom, à rythme mensuel, où ils interviendront, en retour, par des exposés individuels, en présentant les réflexions qu’ont fait naître en eux ce premier parcours, à partir de leur propre champ de recherche et de lectures qui leur auront été suggérées (voir Agnès Antoine, « Eros et démocratie : le destin du féminin (II) : atelier de recherche », à partir de janvier 2019). S’il est conseillé de suivre ce second séminaire après le premier, il n’est cependant pas obligatoire de le faire.

Aires culturelles : Transnational/transfrontières,

Suivi et validation pour le master : Bi/mensuel annuel (24 h = 6 ECTS)

Mentions & spécialités :

Renseignements :

voir ci-dessous.

Direction de travaux d'étudiants :

sur rendez-vous.

Réception :

voir adresse courriel.

Site web : http://www.ehess.fr/fr/

Adresse(s) électronique(s) de contact : agnes.antoine(at)ehess.fr

Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 11 septembre 2018.

Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
[Accès réservé]