Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

Politiques des sciences

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

Jeudi de 17 h à 21 h (salle M. & D. Lombard, 96 bd Raspail 75006 Paris), les 20 décembre 2018, 17 janvier, 21 mars, 18 avril et 16 mai 2019. Une première séance se déroulera jeudi 4 octobre 2018, de 17 h à 21 h (salle R 107, ENS, Campus Jourdan, 48 bd Jourdan 75014 Paris). Séance supplémentaire le 22 novembre (horaires et lieu fixés ultérieurement). Séance supplémentaire le 14 février (salle 8, 105 bd Raspail 75006 Paris)

Le séminaire « Politiques des sciences » est un lieu d’enquête collective sur les évolutions que connaissent les pratiques d’enseignement et de recherche dans le cadre fixé par les réformes en cours. Quel sens et quel impact ont ces réformes, examinées dans leurs dimensions à la fois structurelles et locales, du point de vue de ceux qui les subissent et les mettent en œuvre ? Elles se succèdent en s’imposant chaque fois par la force des choses, leur évidence présumée servant à écarter tout débat de fond. Aucune de ces réformes successives n’est évaluée, ni dans ses intentions, ni dans ses effets observables. Seules bénéficient de l’attention des médias les intentions proclamées des réformateurs et des managers de la science, qui forment le grand récit de la réforme et de ses objectifs globaux dans le cadre d’une économie internationale de la connaissance et de l’enseignement universitaire. D’où l’intérêt d’enquêtes de sciences sociales sur ce qui constitue habituellement la face inquestionnée des actions publiques en matière d’enseignement supérieur et de recherche, mais aussi dans d’autres domaines qui sont contraints à des évolutions analogues.

Ce séminaire vise donc à réhabiliter un regard réflexif sur les réformes à partir de leur traduction concrète dans les environnements concernés, sur le mode de l’articulation entre le local et le global, l’action et la structure, les arguments, intérêts et clivages engendrés par les réformes. Il est proposé comme lieu de rencontre et de débat aux personnes et aux divers groupes qui, au sein du monde universitaire, ne se résignent pas au nouvel ordre des choses. Il s’agit, en effet, de contribuer à restaurer la possibilité pour l’université de se penser elle-même au niveau même où elle se fait et ou elle est observable et descriptible, y compris dans son rapport avec le reste de la société et le monde qui l’entoure.

Projet collectif d'enseignement, ce séminaire est destiné à tous les publics de chercheurs et d'étudiants qui souhaitent inscrire une dimension critique dans les métiers de la recherche saisis dans leur diversité.

Les enregistrements audio des séances précédentes sont accessibles à partir de ce lien http://pds.hypotheses.org.

4 octobre 2018 (Campus Jourdan de l’ENS, salle R 107, 48, boulevard Jourdan, 75014 Paris) : Hacker la fac ? L’introduction du startuping dans l’ESR – ses causes et ses conséquences

Cette première séance de l’année propose d’explorer par diverses voies le thème, aujourd’hui très porteur et promu comme inévitable, de l’« entrepreneurisation » des mondes de l’enseignement supérieur et de la recherche. Le propos sera d’en interroger le caractère d’évidence par des mises en perspective historiques, ethnographiques et épistémologiques, d’en expliquer la genèse et les modes de développement ici et maintenant, et d’en saisir les effets en puissance ou déjà tangibles dans/sur les milieux de l’ESR. L’on confrontera ces approches empiriques de l’expérience que peuvent en faire des acteurs impliqués au premier chef dans ces logiques.

  • Erwan Lamy (ESCP Europe), « la création d'entreprises par les chercheurs de la fonction publique dans les années 1990 »
  • Victoria Clément (Centre Pierre Naville, Université d’Évry), « Les startups de biotechnologies : immersion au cœur des motivations entrepreneuriales et des pratiques productives »
  • Jean Frances (GSPR), « Entorse du curriculum : torsion entrepreneuriale dans le doctorat »
  • Bruno Rostand (PSL), Présentation des programmes et activités de la direction de l’innovation et de l’entrepreneuriat de Paris-Sciences-et-Lettres

Suivi et validation pour le master : Bi/mensuel annuel (24 h = 6 ECTS)

Mentions & spécialités :

Intitulés généraux :

  • Claude Calame- Littérature et société en Grèce ancienne
  • Francis Chateauraynaud- Modèles sociologiques pour l’analyse des processus de mobilisation
  • Sophie Desrosiers- Textiles et sociétés
  • Christian Topalov- La ville : sciences, pouvoirs, sociétés
  • Renseignements :

    contacter Arnaud Saint-Martin ou Sophie Desrosiers.

    Direction de travaux d'étudiants :

    Arnaud Saint-Martin, sur rendez-vous uniquement.

    Réception :

    Arnaud Saint-Martin, sur rendez-vous.

    Niveau requis :

    le séminaire est ouvert à toutes les personnes intéressées.

    Site web : http://pds.hypotheses.org

    Adresse(s) électronique(s) de contact : arnaud.saint-martin(at)cnrs.fr, sophie.desrosiers(at)ehess.fr

    Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 19 octobre 2018.

    Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
    Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
    [Accès réservé]